Federico Fellini : Le Satyricon (1969)

Aller en bas

Federico Fellini : Le Satyricon (1969)

Message  Ulysse92 le Ven 31 Déc 2010 - 2:35



I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you

F E D E R I C O _ F E L L I N I

I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you



Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

L E _ S A T Y R I C O N

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

(c'est le premier ROMAN romain)



Wiki nous dit:
Fondements de l'œuvre exposés par son réalisateur :
« J'avais relu Pétrone et j'avais été fort séduit par un détail que je n'avais pas su remarquer auparavant : les parties qui manquent, donc l'obscurité entre un épisode et l'autre. [....] Cette histoire de fragments me fascinait pour de bon. [...] Le livre me fait penser aux colonnes, aux têtes, aux yeux qui manquent, aux nez brisés, à toute la scénographie nécrologique de l'Appia Antica, voire en général aux musées archéologiques. Des fragments épars, des lambeaux qui resurgissent de ce qui pouvait bien être tenu aussi pour un songe, en grande partie remué et oublié. Non point une époque historique, qu'il est possible de reconstituer philologiquement d'après les documents, qui est attestée de manière positive, mais une grande galaxie onirique, plongée dans l'obscurité, au milieu de l'étincellement d'éclats flottants qui sont parvenus jusqu'à nous. Je crois que j'ai été séduit par la possibilité de reconstruire ce rêve, sa transparence énigmatique, sa clarté indéchiffrable. [...] Le monde antique, me disais-je, n'a jamais existé, mais, indubitablement, nous l'avons rêvé. »[/i]

Dans la Rome antique, Encolpe et Ascylte, deux étudiants qui habitent ensemble dans le quartier souterrain de Suburre et y vivent de rapines, se disputent les faveurs de leur jeune esclave Giton. Les trois comparses, tour à tour désunis et réunis, vont vivre différentes histoires au gré de leurs rencontres. Encolpe va assister au festin du nouveau riche affranchi Trimalcion tandis qu'on retrouvera le trio prisonnier du terrible Lichas. Après l'assassinat de Lichas et la chute de César, ce qui nous vaut de perdre de vue Giton, on rejoint Encolpe et Ascylte libérés qui passent un moment de répit dans une riche demeure désertée avant qu'ils n'enlèvent, en compagnie d'un brigand, un hermaphrodite censé être doté de certains pouvoirs. Ensuite, si Encolpe sort indemne de son combat avec le fabuleux Minotaure, il y laisse sa virilité. En compagnie d'Ascylte, il n'aura alors de cesse de la retrouver en s'aventurant dans des contrées magiques ou ensorcelées comme le Jardin des délices ou celle de la légendaire Œnothée. Aux confins du pays, Ascylte perdra la vie tandis qu'Encolpe recouvrera sa virilité avant de s'embarquer vers une nouvelle île et une vie d'une autre dimension.








on est en 1969, tout se libère... bonjour la bissexualité!

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


un monde étrange


le bordel


Affranchissement des esclaves et suicide des maîtres


l'hermaphrodite


avec Giton au bordel


Trimalcion fait visiter son monument funèbre...


Visite d'une pinacothèque (anachronique) avec Eumolpo


le théatre à la romaine


le testament: mon corps doit être mangé (allusion au Christ? impossible le roman a été écrit avant)


Le poète Eumolpe crache dans la soupe



Les personnages de Fellini sont tous un peu des clowns clown clown clown

Le trait est toujours un peu forcé mais l'ambiance de ce film est si étonnante, si inventive I love you I love you I love you qu'il m'avait marqué à l'époque

L'histoire est un peu décousue mais ce qu'on a retrouvé de ce premier roman (latin) l'est aussi... je l'ai lu après pour essayer de comprendre!

Comme d'habitude des "tableaux"!!! I love you I love you I love you Un peu comme une succession de numéros de clown
mais vu le titre du roman on se doute que ce devait être clownesque clown
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3046
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum