Camille Pissarro à Marmottan en mars 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Camille Pissarro à Marmottan en mars 2017

Message  Ulysse92 le Mar 7 Mar 2017 - 0:04


http://www.marmottan.fr/fr/CAMILLE_PISSARRO_%22LE_PREMIER_DES_IMPRESSIONNISTES%22-expositions-10460-2576

Dossier de presse : http://www.marmottan.fr/upload/files/expositions%202017/DOSSIER_PISSARRO_72DPI%20WEB%20I.pdf



https://www.haikudeck.com/copy-of-impressionism--uncategorized-presentation-PyAgWb3o6e
Camille Pissarro (1830-1903)

« Le musée Marmottan présente la première exposition monographique de Camille Pissarro organisée à Paris depuis 36 ans.
Quelque soixante-quinze chefs-d’œuvre, peintures et tempéras, provenant des plus grands musées du monde et de prestigieuses collections privées, retracent l’œuvre, depuis sa jeunesse dans les Antilles danoises jusqu’aux grandes séries de Paris, Rouen et Le Havre de la fin de sa vie.
Considéré par Cézanne comme « le premier des impressionnistes », Pissarro est l’un des fondateurs de ce groupe. Il est également le seul à participer à leurs huit expositions.
Compagnon et ami fidèle de Monet, maître de Cézanne et de Gauguin, inspirateur de Seurat, défenseur de Signac, Pissarro est un artiste majeur et incontournable. Intellectuel polyglotte, engagé et militant, à l’écoute des jeunes générations, son œuvre, puissante et en perpétuelle évolution, offre un panorama unique des recherches qui ont animé les cercles impressionnistes et postimpressionnistes de la seconde moitié du XIXe siècle. »


http://parisbreakfasts.blogspot.fr/2017/02/musee-marmottan-monet-pissarron.html

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Dans cette exposition il faut noter un commentaire très intéressant sous un des premiers tableaux.


https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Camille_Pissarro_-_Bords_de_l'Oise_a_Pontoise_(Banks_of_the_Oise_at_Pontoise)_-_Google_Art_Project.jpg
Camille Pissarro - Bords de l’Oise à Saint-Ouen-l’Aumône - 1867 - Denver Art Museum,
l'image en grand ici : https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/ee/Camille_Pissarro_-_Bords_de_l%27Oise_a_Pontoise_%28Banks_of_the_Oise_at_Pontoise%29_-_Google_Art_Project.jpg

expo a écrit:Ce bord de l’Oise est typique de la manière dont Pissarro ne privilégie aucun des éléments iconographiques qui pourraient transformer son motif en sujet. Tous, ils composent la richesse visuelle d’un instant donné. Pissarro recourt à des couleurs pures et contrastées, soutenues par l’intensité du blanc des nuages et du bleu du ciel. La facture rapide, dont la nervosité est accentuée par l’usage du couteau et de larges coups de brosse laissés visibles, rattache l’œuvre à ce que, sept ans plus tard, l’on appellera l’impressionnisme.

On nous dit que pour ce tableau il faut plus s'intéresser au tableau qu'à ce qui en est la représentation. Effectivement c'est tout l'art de ces peintres qui prennent des sujets banals mais en font des prétextes pour construire une œuvre. Effectivement ils recherchent une certaine lumière, une impression... mais surtout ils vont utiliser des motifs, des touches qui vont parler à notre cœur pendant que notre cerveau reconnaîtra la forme, le sujet et le reconstruira même s'il n'est pas représenté.

Savez-vous que récemment on a montré à des personnes des photocopies d'images de fraise en noir et blanc. Et plus tard nombreux sont ceux qui se souviendront d'avoir vu des photos rouges?

Dans ce tableau ce qui frappe ce sont les verticales : de gauche à droite peupliers, clocher, cheminée et sa fumée verticale
plus près un symbole d'homme (pas bien représenté car peu important sauf pour sa verticalité), bites d'amarrage, peupliers et piquet de barrière

En haut le clocher est net pour commencer notre lecture :


Puis les gros nuages et la fumée verticale

le peintre se fait vraiment plaisir à nous représenter ces nuages arrondis et cette fumée verticale


La petite maison relativement nette pour que notre cerveau construise un paysage avec les maisons floues d'à côté

En bas à droite de nouveau de la netteté et de la force pour terminer notre lecture

Malheureusement beaucoup de visiteurs ne s'intéressent qu'au sujet, ces scènes d'extérieur vaguement industriel, alors que ce qui compte dans cette peinture c'est la manière dont on fait un tableau.

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Déjà il me fait penser aux plans cherchés par Cézanne :

http://culturebox.francetvinfo.fr/arts/peinture/pissarro-aux-sources-de-l-impressionnisme-au-musee-marmottan-253077
Le jardin de Maubuisson, Pontoise - 1867 - Prague

les faces des maisons sont éclatées dans toutes les directions et au sol on a des séparations identiques!

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Le tableau qui a contribué à forger le nom d'impressionnisme


http://www.claudinecolin.com/fr/1444-pissarro.-le-premier-des-impressionnistes
Camille Pissarro - Gelée blanche à Ennery - 1873 - Musée d'Orsay

C'est ce tableau qui a énervé un critique qui est ensuite tombé sur impression Soleil levant de Monet et qui a forgé le nom "impressionnisme" :
Peint à Pontoise, ce tableau est l’une des cinq œuvres que Pissarro présente à la première exposition du groupe impressionniste en 1874. Ce champ strié par les longues ombres bleues d’une rangée d’arbres absents de la toile a surpris les critiques, tel Louis Leroy qui déclare :
« qu’est-ce que c’est que ça ? [...] Mais ce sont des grattures de palette posées uniformément sur une toile sale. Ça n’a ni queue ni tête, ni haut ni bas, ni devant ni derrière ».
L’artiste a voulu rendre une impression, celle du froid piquant d’une belle journée d’hiver.
http://www.marmottan.fr/upload/files/expositions%202017/DOSSIER_PISSARRO_72DPI%20WEB%20I.pdf

Oui peut-être mais il aussi voulu surtout se faire plaisir à peindre une belle toile zébrée!... et voir comment on pouvait rendre cela harmonieux.
Il y a parfaitement réussi. Et en plus il nous transmet l'impression du froid matinal et du petit soleil qui réchauffe à peine.
Les utilitaristes qui veulent que la peinture servent à représenter une chose existante et soi-disant belle, en sont pour leur frais. Les adorateurs de la technique léchée aussi alors qu'il il y a pourtant énormément de technique pour arriver à un tel résultat.

Pissarro accueille Cézanne qui s’installe avec sa famille, à Pontoise d’abord, puis à Auvers/Oise en 1873 dans un logement fourni par le Docteur Gachet.

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://www.flickr.com/photos/47934977@N03/20214800563/in/datetaken/
Camille Pissarro - Chemin montant, rue de la côte-du-Jalet, Pontoise - 1875
Huile sur toile, 53,7 x  65,4 cm – Brooklyn Museum, New York.

Un tableau qui sent le travail en commun avec Cézanne.
La maison attire le regard en haut puis les lignes descendantes des arbres amènent notre regard au bas du tableau.
Puis le chemin montant l'emmène en haut et vers la droite à l'extérieur du tableau.
Pas de relief habituel.
Les toits des maisons sont autant de formes colorées qui s'entrecroisent et notre cerveau y reconnait du relief.
De même les tronc d'arbres qui passent devant un aplat coloré nous font reconnaitre un mur.
Un arbre passant derrière le rocher nous fait deviner le rocher suspendu
Le plan coloré uniforme à droite se rétrécissant et coupé par une ombre forcément lointaine réveille dans notre cerveau l'illusion de la profondeur.
Ainsi ce peintre sait juste suggérer ce qu'il faut pour que notre cerveau comprenne la géométrie du lieu et il satisfait l'autre hémisphère par de belles associations de couleurs

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Pissarro, contrairement à nombre d’autres peintres de son époque, n’utilisa jamais la photographie pour son œuvre.

Prenons l'exemple de l'affiche, une jeune paysanne, peut-être mais Pissarro nous a inventé un fond aussi intéressant que le sujet

http://www.evous.fr/2-expositions-Camille-Pissarro-1191431.html
Camille Pissarro, Jeune Fille à la baguette dit aussi La Bergère, 1881 -
Huile sur toile – 81 x  64,7 cm – Paris, musée d’Orsay


Vers le haut Pissarro nous crée un relief par le contraste de couleur
...pour que notre cerveau reconnaisse un corps devant un un lointain


Au milieu Pissarro a inventé un beau chapeau composé de touches larges.
En dessous juste ce qu'il faut pour que notre cerveau "reconnaisse" un visage.


A droite et en bas il nous invente une herbe délicieuse sur laquelle elle s'allonge!
grâce à des formes colorées amusantes

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://de.wikipedia.org/wiki/Datei:Pissaro_-_Paysanne_gardant_une_vache,_Osny_1883.jpg
Camille Pissarro - Gardeuse de vache ou Paysanne gardant une vache, Osny - 1883 –
Tempera sur papier marouflé sur toile – 81 x  65 cm Wuppertal, Von der-Heydt Museum

Très intéressante cette vache de face!

Il  y a 4 bandes verticales de couleur : côté gauche vache, ombre à droite de la vache, herbe lumineuse jaune, tablier bleu
Notre cerveau ôte l'ombre cela fait presque un drapeau marron-jaune-bleu!
Et dans la coiffe de la paysanne il y a 4 bandes horizontales de couleur...

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


http://www.artaujourdhui.info/art-aujourdhui-hebdo-00673.html
Camille Pissarro, La Faneuse, 1884, huile sur toile, 73,5 x 60 cm. Collection Pérez Simón, Mexico.

Là c'est l'herbe lumineuse qui a toute mon attention, le reste n'est que prétexte à remplir une toile de cette herbe lumineuse.
Quand on montre la Lune du doigt, le naïf regarde le doigt, nous dit Confucius. Je pense que la faneuse est le doigt pour nous faire voir cette herbe et cette meule.

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


http://www.eternels-eclairs.fr/tableaux-pissarro.php
Camille Pissaro, la bonne, 1882, Tate Gallery Londres

Dans ce tableau je dirais que Cézanne n'est pas loin!
Plutôt que "la bonne" je l'appellerais "St Michel Archange des formes carrées terrassant le dragon des formes rondes",
le manche du balai étant la fameuse lance!

les tableaux et leurs lignes géométriques

la porte et ses verticales


Les magnifiques arabesques des chaises

Le rond énorme de la table, la tasse, la théière



Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

En 1884, Pissarro trouve non loin de Gisors, à Éragny-sur-Epte, pour sa famille, une maison avec un  verger  et  une  grange  qu’il  transformera  en  atelier.  Il la loue puis avec un prêt de Claude Monet il l'achète.


http://espresso.repubblica.it/foto/2014/05/14/galleria/impressionisti-capolavori-mai-visti-1.165264#17
Camille Pissarro - Vue de Bazincourt - 1884 - Huile sur toile. 54,3 x 64,8 cm - Collection Perez, Mexico

un tableau de bandes colorées horizontales, presque aucun motif n'y est mis en valeur excepté les 2 arbres à gauche et à droite qui sont plus nets, une vache au centre et en haut le clocher. Notre œil peut donc naviguer entre ces 4 points pour lire le tableau, ensuite notre cerveau reconstruit le reste et l'ambiance y est.




Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://www.wikiart.org/en/camille-pissarro/the-apple-pickers-1886
Camille Pissarro, La Cueillette des pommes, 1886 - Huile sur toile, 124, 5 x 124, 5 cm -Kurashiki, Ohara Museum of Art
Commencée avant sa rencontre avec Seurat il la reprend pour appliquer les nouvelles méthodes

Et il nous invente un petit coin rose magnifique avec des arabesques "à la Matisse"


Une belle construction en spirale intelligente et artificielle


et tout en haut pour nous emmener le regard en suivant la gaule...

un triangle très lumineux avec le tronc qui prend intelligemment la place d'une des rayures!

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://www.flickr.com/photos/7208148@N02/24308871675
Camille Pissarro, La Seine à Rouen, l’ile Lacroix, effet de brouillard, 1888 - Huile sur toile, 46 x 55 cm - Philadelphia Museum of Art

Dossier de presse a écrit:C’est en pleine phase d’expérimentation pointilliste que Pissarro renoue, cette fois à l’atelier, avec un sujet de Rouen dont il avait réalisé sur le motif, en 1883, une aquarelle puis trois dessins et deux gravures. Sur un format moyen –  la technique du point exigeant patience et lenteur de travail –, l’artiste laisse deviner, à l’aide de multiples petites touches pâles de blancs, de roses, d’oranges, de verts et de bleus, le paisible plan d’eau de la Seine près duquel une cheminée d’usine crache ses volutes de vapeur

Donc c'est une création pure! Pas de nature devant soi! Juste des "souvenirs"... Donc une création pure en se contraignant à une technique diffficile : le pointillisme.

Cependant il nous invente quelques belles images :

D'abord en bas à gauche un joli ton jaune constrasté par la péniche


Puis en montant un peu presque une citation d'impression soleil levant de Monet


Enfin tout en haut une merveille :


Et en redescendant une magnifique composition de points rouges (qu'il faut voir en vrai pour en apprécier la chaleur)

qui nous rappelle le coin jaune en bas à gauche et le soleil tout en haut au milieu

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://www.expointhecity.com/2017/01/20/camille-pissaro-le-premier-des-impressionnistes/
Camille Pissarro, Quai de la Bourse, Rouen, soleil couchant , 1898 - National Museum of Wales

Dix ans plus tard voilà la maîtrise de Pissarro. Même si comme Monet il est pris par la contrainte des séries afin de figer une lumière particulière, il ne peut s'empêcher de choisir et de nous créer de belles petites compositions :

D'abord en bas les spectateurs :

A gauche une fumée qui monte :


A droite les mâts et les ombres accompagnent aussi la fumée qui monte :


Vers un soleil qui est un rond de couleur blanc pleine pâte (à voir en vrai...)


Mais le petit coin où il se fait plaisir c'est cette petite maison rougeoyante (à voir en vrai car avec cette reproduction vous avez du mal à me croire mais mon souvenir est intact)


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:MuMA_-_Pissaro_-_L'avant-port_du_Havre._Matin._Soleil._Mar%C3%A9e_montante.jpg
Camille Pissarro, L’Anse des Pilotes, Le Havre, matin, soleil, marée montante, 1903 - MuMa Le Havre

pour voir le tableau en grand => https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fd/MuMA_-_Pissaro_-_L%27avant-port_du_Havre._Matin._Soleil._Mar%C3%A9e_montante.jpg

Là aussi tiré d'une série, Pissarro nous fait une belle arabesque partant de la foule à gauche pour venir à droite, monter avec le phare, passer d'une voile à l'autre, le dos du nuage puis redescendre en oblique avec la grue et la vergue.

L'homme gris au premier plan à gauche répond au voilier gris à droite sous l'arabesque.

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


http://eurocles.com/brouage/e-doc3.php?action=slide&rep=../data/peinture/p/pissaro/paris
Camille Pissarro, La Place du Théâtre-Français et l’avenue de l’Opéra, effet de pluie, 1898 - Minneapolis, Institute of Art

En examinant ce tableau on voit que Pissarro a décidé de rendre ce qui était important, le reste est flou parce que dynamique ou accessoire.
D'abord ce bel escalier de toits à droite


Puis ce jeu de 2 maisons l'une devant l'autre et l'envoi de la lecture vers la gauche,
en passant d'une cheminée à l'autre...


Enfin à gauche le départ vers une perspective au loin


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


http://www.claudinecolin.com/fr/1444-pissarro.-le-premier-des-impressionnistes
Camille Pissarro, Le Pont-Neuf, après-midi, soleil, première série, 1901 - Philadelphie, Philadelphia Museum of Art,

D'abord Pissarro nous invente en bas à droite un joli carré de couleurs très moderne

Puis plus au centre un ou deux piliers bien nets

A gauche un ou deux morceaux de voitures bien nets pour que notre cerveau identifie

enfin tout en haut des maisons nettes et rouges

avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3159
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum