CPA avant les ponts suspendus de Marc Seguin, les bacs à traille

Aller en bas

CPA avant les ponts suspendus de Marc Seguin, les bacs à traille

Message  Ulysse92 le Mar 13 Mar 2018 - 13:48


WIKI a écrit:La traille était une chaîne tendue entre les 2 rives avec de petites tours.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bac_%C3%A0_traille
Des tours ou des pylônes...

http://bechevelin.canalblog.com/archives/2015/03/06/31477613.html
le pylône du bac à traille en aval du pont ferroviaire (St-Clair près de Lyon)


Il n'y a donc pas de treuil, quelques rames pour démarrer et un grand gouvernail pour s'orienter.
Le mât est une poutre, une chaîne ou une corde qui va de l'anneau qui circule sur la chaîne jusqu'à un anneau implanté vers l'avant du bateau.
Le mât du bac à traille jouait le rôle d'une quille. En inclinant la barque par rapport au sens du courant, le courant faisait traverser le bac.

cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Bac_%C3%A0_traille


http://projetbabel.org/fluvial/bac.htm
Le bac à traille de Roanne sur la Loire en 1695.

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert recense aussi le bac pendulaire. C'est un bateau attaché à une corde très longue avec des flotteurs en liège, ce qui lui permet de passer d'un côté à l'autre d'un fleuve en décrivant un arc de cercle mais serait gênante pour la navigation :

Les fakes du wiki de l'époque :

Ils décrivent correctement le bac:
Diderot et d'Alembert a écrit:Bac est encore sur les Rivieres​​ un bateau grand, large & plat, dont on se sert pour passer hommes, bêtes & voitures.

Il y a aux environs de Paris plusieurs bacs, dans les endroits éloignés des ponts.
http://enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie/article/v2-40-1/

Mais ils se gourent sur la traille qui pour eux serait serait le nom du bateau alors qu'ils décrivent un bac pendulaire.
Diderot et d'Alembert a écrit:
TRAILLE, s. f. (Archit.)​​ nom qu’on donne sur les grandes rivières à ces bateaux qui servent à passer d’un bord à l’autre qu’on appelle autrement ponts-volans. On voit des trailles sur le Rhin, sur le Rhône, sur la Meuse, &c. Les trailles font le même effet sur les grandes rivières , que font les bacs sur les petites. On les attache à un point fixe construit exprès au milieu du fleuve par une corde assez longue, pour atteindre du-moins de ce centre aux deux rivages. Cette corde attachée par un bout à ce point fixe, centre du mouvement, l’est par l’autre au flanc de la traille, & se soutient sur la surface de l’eau par le moyen de quelques morceaux de liège qu’on y attache à des distances raisonnables. En lâchant cette traille d’une des rives du fleuve, & la laissant aller au fil de l’eau, elle va gagner l’autre rivage en décrivant une portion de cercle, dont ce point fixe du milieu du fleuve est le centre, & la corde le rayon. (D. J.)
http://enccre.academie-sciences.fr/encyclopedie/article/v16-1585-0/

Dans le marais poitevin il existe le bac à chaîne : une chaîne part d'un côté, repose au fond, remonte par l'avant du bateau, passe sur le bateau puis redescend par l'arrière du bateau vers le fond pour rejoindre l'autre rive. On monte dans le bateau et on tire sur la chaîne pour se "treuiller" au travers du canal et le traverser.




Revenons au bac à traille : c'est souvent sur un fleuve très large et dangereux à traverser comme le Rhône!...

Sans doute depuis que Marc Seguin les a utilisés pour les ponts suspendus, la chaîne a été remplacée par un câble () et le "mât" a été remplacé par un autre câble plus petit avec un anneau qui coulisse bien plus facilement sur le premier qu'une poulie ou un anneau sur une chaîne et en plus cela permettait de tirer le bateau par le bas et pas par le haut! Et donc d'utiliser un bateau plus petit, moins large.


https://www.delcampe.net/fr/collections/cartes-postales/france/autres-communes/miribel-le-bac-a-traille-524093783.html
Miribel (Ain) sur un canal calme. on voit le câble tendu : la traille et le câble qui coulisse : le mât
Sur un canal sans courant il faut sans doute godiller avec le grand gouvernail.


https://www.delcampe.net/fr/collections/cartes-postales/france/oullins/oullins-la-saulee-bac-a-traille-487901546.html
OULLINS sur le Rhône
On voit bien la tour qui tient le câble en hauteur pour que les remorqueurs passent dessous

Nota : les remorqueurs à vapeur ont été inventés par Marc Seguin. C'est pour leur donner la puissance pour remonter le Rhône qu'il inventa la chaudière tubulaire qui augmente la surface de chauffe artificiellement dans le même volume. Il monta une compagnie de navigation mais il fit faillite ce qui fit temporairement le bonheur des hâleurs de chalands. Ensuite il appliqua la chaudière tubulaire pour créer une locomotive pour tirer des wagonnets sur rail et aida Stephenson à remporter le marché en Angleterre. Seguin remporta le marché pour tirer les wagons de charbon de StEtienne vers Lyon et ensuite se lança dans le transport de voyageurs au retour. Stephenson améliora ensuite le procédé en faisant passer la vapeur dans les tubes au lieu d'y faire passer l'air chauffé.
C'est ensuite que Seguin se lança dans les ponts suspendus à câbles. Les britanniques avaient fait quelques ponts suspendus à chaînes mais avec des chaînes excellentes.
Problème : le premier pont suspendu de Tournon fut trop bas quand les remorqueurs à vapeur devinrent courant et il fallut le remonter, donc le rendre piétonnier. Il dut en construire un autre, plus haut mais avec une rampe d'accès. Il en construisit ensuite dans toute la France. Les bacs à traille s'adaptèrent en lui piquant la technique du câble mais perdirent la partie car le pont suspendu permettait les grandes travées que les autres ponts ne pouvaient se permettre ce qui faisait le bonheur des bacs.


https://www.delcampe.net/fr/collections/cartes-postales/france/autres-communes-42/loire-saint-pierre-de-boeuf-le-bac-a-traille-et-larbre-de-la-liberte-524658503.html
SAINT-PIERRE-de-BOEUF : le bac à traille sur le Rhône et l'arbre de la liberté





https://www.delcampe.net/fr/collections/cartes-postales/france/vaux-en-velin/69-vaulx-en-velin-le-bac-a-traille-513797792.html
VAULX en Velin (sur le vieux Rhône, le canal de Miribel ou celui de Jonage)



Pendant la 2ème guerre mondiale la destruction des ponts a réactivé les bacs à traille

Pour le Pont d'Avignon, cela fait longtemps qu'il est détruit Laughing

https://www.delcampe.net/fr/collections/cartes-postales/france/avignon/cpa-france-84-avignon-un-coin-de-la-barthelasse-le-bac-a-traille-526583222.html
On voit bien le simple poteau qui tient le câble en hauteur pour que les autres bateaux passent dessous

Si ces Cartes Postales Anciennes vous tentent il y a les liens sur Delcampe.

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Un accident avec le câble du bac à traille 24 août 1896 :
le remorqueur « le Pilat » oublia de baisser sa cheminée au passage du bac
et le choc renversa le pilier de la rive gauche.




https://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_du_bac_%C3%A0_traille_de_Champagne
En Ardèche, sur le Rhône à Champagne, il y a la plus vieille pile de bac à traille.
Elle correspondait à un ancien chemin de St Jacques de Compostelle. A Champagne il y a tout ce qu'il faut pour héberger les pélerins, qui ensuite montaient vers Annonay et de là rejoignaient le Puy en Velay! Au moyen-âge c'est aussi recensé comme la route entre Grenoble et Le Puy en Velay.



http://ardecol.inforoutes.fr/educationetpatrimoine/fiche55/fiche55contenu.htm

Patrimoine a écrit:L'importance de Champagne apparaît établie dès le Moyen Age. Le village est pourvu d'un port et le passage, qui semble fixé dans le courant du 12e siècle, se trouve sur la route de Grenoble au Puy-en-Velay. Le bac est attesté en 1329, puis c'est une traille qui est implantée, dont la pile subsistante est datée à la limite des 14e 15e siècles. Cette dernière est mentionnée à l'époque moderne, figurant notamment sur une carte du début du 18e siècle ou encore sur la Carte de Cassini (démontrant sans doute son importance). A la fin du 19 siècle, on projette de déplacer le bac mais les habitants de Champagne s'y opposent. Il ne reste pas de vestige de la pile de la rive gauche, qui s'est partiellement écroulée en août 1896. Quant à la pile de la rive droite, côté Champagne, encore en place, elle est inscrite aux Monuments historiques depuis mai 2006.


https://www.patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/bac-puis-bac-a-traille-de-champagne-disparu-pile-vestiges/6c721adf-1a2d-4015-bee3-ca82b606bb92


https://www.patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/bac-puis-bac-a-traille-de-champagne-disparu-pile-vestiges/6c721adf-1a2d-4015-bee3-ca82b606bb92
Sur la pile du bac des pierres servent d'escalier pour monter mettre le câble en haut.
la pile de traille subsistante est datée à la limite des 14e et 15e siècles donc vers 1400!!!

WIKI a écrit:Ce bac n’est pas mentionné dans les textes avant 1347, mais une transaction de 1255 entre le Dauphin comte d’Albon et le Prieur de Champagne sous-entend son existence. Il était particulièrement bien placé, à un endroit où la zone inondable est la plus étroite entre Andance et Serrières (300 m de large environ), entre deux berges relativement élevées.

Le bac de Champagne est resté propriété du comte archevêque de Vienne jusqu’en 1790, et comme la paroisse de Champagne s’étendait sur les deux rives du Rhône, ses habitants pouvaient utiliser le bac gratuitement. La présence du bac a valu à ce site l'appellation de "port".

En 1816, la traversée était effectuée par un grand bac de 14 m de long et de 3,60 m de large, qui pouvait contenir 60 personnes. Le câble de la traille avait été élevé à 8,5 m au-dessus du fleuve. Deux mariniers assuraient le service pendant le temps des hautes eaux. Le bac a cessé de fonctionner à la suite d'un accident. Le 24 août 1896, le remorqueur « le Pilat » oublia de baisser sa cheminée au passage du bac et le choc renversa le pilier de la rive gauche. Celui de la rive droite a été conservé en souvenir patrimonial.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Champagne_(Ard%C3%A8che)

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

On peut aussi aller voir le site des vieux métiers et chercher le métier de "passeur"



https://www.filae.com/v4/forums/recherches-genealogiques-metiers-d-autrefois-liste-des-metiers-etudies-en-page-15-t887169-p40.html




Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Accident avec un bac à traille submergé sur la Saône :

Site : http://chroniquesdenosvillagessaonois.over-blog.com/2016/10/passer-son-bac-a-ray-sur-saone.autrefois.html


http://chroniquesdenosvillagessaonois.over-blog.com/2016/10/passer-son-bac-a-ray-sur-saone.autrefois.html[/center]


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Un autre site parle du 1er bac sur le Rhône

Site : http://ardecol.inforoutes.fr/educationetpatrimoine/fiche55/fiche55contenu.htm

Education Ardèche a écrit:Au passage le plus adapté, un câble* appelé traille fut tendu en travers du fleuve, maintenu à une bonne hauteur au dessus de l'eau par des pylônes en bois, établis sur chaque rive, appelés cabres. Le bateau servant à la traversée était lui-même relié par un autre câble appelé traillon et un système de poulie** pouvant se déplacer sur la traille.

" L'un des plus anciens bacs dont l'histoire nous est connue est celui qui reliait Valence, ville épiscopale, rive gauche sous la dépendance du Saint Empire Germanique, à Saint-Péray en Vivarais, comté de Crussol qui, sous la dépendance de Toulouse lors de la création du bac en 1160, deviendra dépendance du royaume de France en 1270, sous le règne de Philippe III le Hardi ". (La mémoire du Rhône de Guy Dürrenmatt, p. 111).

*je fais encore remarquer que les câbles ont été inventés tardivement...
** je n'ai pas entendu parler de système de poulie. C'est l'inclinaison de la barque dans le courant avec le grand gouvernail et le traillon qui retient l'avant du bateau qui le font traverser le fleuve



Un autre site nous parle du bac à traille et de son remplacement par différents ponts provoquant des inondations
Une année la Loire fut gelée, il n'y avait plus besoin du bac pour traverser et le pont était loin d'être reconstruit

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

rupture de traille : le drame de Chambles le 3 mai 1856

site de Mr Barou : http://forezhistoire.free.fr/05-ph-drame-de-chambles.html

Le passeur ne veut pas faire 2 voyages et charge trop la barque de personnes et d'animaux se rendant au marché alors que la Loire est très grosse. La traille casse et certains se noient. Le passeur est sauvé par sa femme qui lui tend une perche...

Daniel Barou a écrit:La construction du bateau était vicieuse et le câble en mauvais état. En effet, le filin avait été acheté à une exploitation houillère après avoir été mis à la réforme. L'imprudent Polhiat est condamné à six mois de prison. Il a fait monter sur le bac 14 personnes et 9 ânes chargés sans tenir compte des règlements. De plus, il a mal manœuvré en négligeant d'utiliser rame ou gouvernail.


http://forezhistoire.free.fr/05-ph-drame-de-chambles.html

Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven

Patrimoine Rhône-Alpes :
dossier Gués, bacs, bacs à traille et ponts de bateaux sur le Rhône


Site : https://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/gues-bacs-bacs-a-traille-et-ponts-de-bateaux-du-rhone/5490f15f-25e9-46af-99c4-31462e1bb048

Sur ce site il y a de belles illustrations mais il faut cliquer sur le menu de droite et ouvrir une page pour chaque bac recensé.
Pas facile pour tout balayer et trouver ce qui vaut le détour.

Si on lit bien le site Patrimoine Rhône-Alpes on apprend que câble n'est pas forcément métallique!...
Patrimoine Rhône-Alpes a écrit:En 1550, Jacques Esprinchard décrit le bac qui relie Tain (26) à Tournon (07) : "On va de l'une à l'autre [rive] en un grand basteau attaché à une poulie et une grosse corde qui traverse d'un bord à l'autre, à cause de l'impétuosité du Rhosne". Tain est alors réputée comme une ville productrice de câbles de chanvre (idem, p. 47).

et qu'ils ont été nationalisés :
Patrimoine Rhône-Alpes a écrit:La Loi du 10 août 1871 délègue aux départements la possession de la cinquantaine de bacs existant sur le Rhône à cette date. En 1885, la plupart des bacs et des ponts ont été rachetés par les départements qui ont, aussitôt, pu accorder la gratuité des passages (idem, p. 92 et 119).

On comprend aussi que le câble est détreuillé avant le passage pour se rallonger un peu. Puis qu'il est retendu pour être haut quand un bateau doit passer dessous.
On décrit la "grenouille" composée de 2 poulies qui accroche le traillon à la traille


https://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/bac-a-traille-vestiges/f79b06b2-2efd-40f5-a936-8b95795c92bc
LYON câble de bac à traille inutilisé


https://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/bac-a-traille-de-la-saulaie-d-oullins-disparu/21310e6e-80ff-4025-99df-1ffe86fa9cb3
sur le dessin on voit mieux la "grenouille"


QUIRIEU Pile de la traille avec poulie
https://patrimoine.rhonealpes.fr/dossier/gue-puis-bac-puis-bac-a-traille-de-quirieu-disparu-maison-du-gardien-pile-vestiges/c8b01af4-060c-424d-b4b0-fd63cd8d270f

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven

En posant la question "grenouille bac traille" j'obtiens ces sites...

site : http://abisbelley.blogspot.fr/2016/01/les-bacs-traille-du-haut-rhone.html

avec une belle image

Il renvoie vers le site : http://bugey-historique.blogspot.fr/2013/05/les-bacs-traille-du-bugey.html

Il appelle la double poulie : dragon (au lieu de grenouille mais on n'est plus en Ardèche...)

Il cite un fameux document : http://www.escalehautrhone.fr/pdf/dossier_presse_navig_cable.pdf
sur l'exposition : NAVIGUER AU CABLE


avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3211
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum