Cratères météoritiques terrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cratères météoritiques terrestres

Message  Ulysse92 le Jeu 30 Déc 2010 - 23:17

Malgré l'érosion on voit encore sur Terre de nombreux cratères météoritiques (comme on en voit sur la Lune)



Cratère d'Aorounga, au Tchad
Visible dans le désert du Sahara, ce cratère de 17 kilomètres de diamètre aurait été creusé par un astéroïde ayant frappé la Terre il y a plusieurs centaines de millions d'années

On peut les chercher soi-même avec Google Earth


Le cratère Kebira vu par Google Earth







Et oui il y a en fait 2 cratères au Canada




Meteor Crater (Arizona)








Pretoria (Afrique du Sud)



New Quebec

_
Le cratère du Manicouagan (Québec) vu par l'ISS en hiver et par vous sur GoogleEarth





Cliquez sur => Cratères d'impacts

Cliquez sur => Liste des cratères d'impacts
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3156
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cratères météoritiques terrestres

Message  Ulysse92 le Jeu 30 Déc 2010 - 23:18

Le cratère français de Rochechouart est plus difficile à voir et a été découvert par la géologie et la découverte de pierre fondue par la collision: les impactites

La fin du Trias est marquée en France par un désastre : l'impact d'un astéroïde sur le versant ouest du Massif Central, qui explose avec la force de 15 millions de bombes de Hiroshima. La déflagration creuse un cratère de 20 kilomètres de diamètre, et ravage la biosphère dans un rayon de 200 à 500 kilomètres autour du point zéro. Ce cratère de Rochechouart-Chassenon n'est plus reconnaissable aujourd'hui, sa cuvette ayant disparu sous l'action d'une implacable érosion. Les remparts et les terrasses circulaires ont été effacés du paysage, et il ne reste des roches d'impact que quelques rares lambeaux de terrain, dégagés par les rivières ou mis à nu dans les carrières.

Le point zéro de la catastrophe est localisé sur le versant ouest du Massif Central, entre Limoges, Angoulême et Poitiers. Pour nous rendre sur les lieux de l'impact, il nous faut gagner la frontière de la Charente et de la Haute-Vienne. En venant de Poitiers, Limoges ou Angoulême, on atteint la bordure invisible du cratère aux alentours de Saint-Junien, et l'on s'enfonce vers le point zéro par la D29 ou la D675, en direction de Rochechouart.










L'astroblème de Rochechouart-Chassenon (entre la Haute-Vienne et la Charente, France), aussi surnommé la météorite de Rochechouart, est un ensemble de marques laissées par l’impact d’un astéroïde tombé il y a environ 214 millions d’années.

Un astéroïde d’un kilomètre et demi de diamètre percute la Terre à une vitesse d’environ 20 kilomètres par seconde, au lieu-dit de La Judie, dans la commune de Pressignac en Charente. Il laisse un cratère d’au moins 21 kilomètres de diamètre, et ravage tout à plus de 100 kilomètres à la ronde. Des éjectas retombent à plus de 450 kilomètres de là. L’impact modifie également les roches du sous-sol sur plus de 5 kilomètres de profondeur.

L’érosion a complètement effacé toute trace dans le relief et seul le léger détour de la Vienne vers le sud dans la commune de Chassenon pourrait lui être attribué. Par contre, le sous-sol conserve de nombreuses roches fracturées, fondues, remuées, que l’on appelle des brèches. Ces roches particulières ont été utilisées pour la construction des monuments gallo-romains, comme les thermes de Chassenon, ainsi que des habitations et monuments dans toute la région.

Après avoir suggéré le 8 mai 1967 à l’Académie des sciences de Paris la possibilité d’un impact météoritique à Rochechouart[Biblio 1], c’est en 1969, que François Kraut géologue au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) fait officiellement et formellement état de l’existence du cratère d’impact dans la revue de la société Geologica Bavarica en Allemagne[Biblio 2]. Cette publication mettait fin au mystère qui entourait l’origine de ces roches et durait depuis leur première description à la fin du XVIIIe siècle.

L’astroblème de Rochechouart est la première structure d’impact terrestre à avoir été découverte uniquement par l’observation des effets du choc sur les roches alors qu’aucune structure topographique circulaire n’est identifiable[Biblio 3].


Cratère de Ries découvert en Allemagne par la géologie
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3156
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum