Il était une fois en Anatolie, film turc de Nuri Bilge Ceylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois en Anatolie, film turc de Nuri Bilge Ceylan

Message  Ulysse92 le Sam 10 Déc 2011 - 18:36

film turc de Nuri Bilge Ceylan, Grand prix à Cannes 2011

__
l'affiche en anglais est bien meilleure!

Décidément ce réalisateur ne nous déçoit jamais


Cela commence comme une ronde de nuit





un huis clos dans les voitures où l'on discute de l'âme humaine et de ces meurtriers
Le docteur, l'humaniste, il nous représente, en tant qu'observateur incrédule de cette farce de fonctionnaires et de cette cruauté du meurtrier à qui toutefois il offrira une cigarette




Cela continue par une magie quasiment fellinienne quand ils vont manger chez le maire, la nuit alors que le courant se coupe et que surgit cette vision enchanteresse



Le commissaire, un peu sergent Garcia, toujours en train de ridiculiser son collègue


Le complice aussi frustre que l'assassin...


un premier dénouement au petit matin


un procureur qui rêve d'être comparé à Clark Gable provoque l'assistance...

Ensuite de l'humour et de la dérision : le PC portable moderne sur un tabouret en plein champ de cette région fruste et magnifique où les crimes de vendetta dépassent l'entendement des humanistes modernes que représentent le docteur, le commissaire et le procureur



Le procureur se la joue beaucoup d'autant plus qu'il est entouré de fonctionnaires incapables qui le mettent indubitablement en valeur. Les 2 chauffeurs se jalousent et se débinent l'un l'autre. Les porteur de pelles ont oublié le principal. Les soldats ne pensent qu'au kilométrage, à l'essence et à la distance du centre où s'arrête leur juridiction. Le Commissaire se moque de son adjoint et ne croit même pas qu'il peut connaitre une bonne fromagerie que lui n'a jamais remarquée.


Et cela se termine par une dissection avec des problèmes de fonctionnaires...
Là encore le PC portable est l'enregistreur moderne de la hideuse réalité de ces populations aux traditions arriérées et si cruelles...

Par humanité on épargnera au jeune fils du criminel les épreuves. Son regard clair porte-t'il l'espoir de la nouvelle civilisation?



Quel est le droit chemin?

Courez-y vite! Sur grand écran!
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3140
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum