St Cyr - Ardèche

Aller en bas

St Cyr - Ardèche

Message  Ulysse92 le Mer 7 Mar 2012 - 16:42

Il y a plein de St Cyr en France

mais dans celui-ci il y a peu de choses...

si ce n'est un(e) invité(e)

Mairie a écrit:Un village tranquille et plein de charme au milieu des bosquets et des vallons

Riche de son artisanat rural très varié, Saint-Cyr s’offre à la balade au hasard de ses ruelles bordées d’enclos fermiers et de vieilles maisons de pierres, telle son auberge, ancien relais de chevaux, coches et autres diligences.

Ne manquez pas aux approches du cimetière une croix d’origine bretonne.

Sans oublier non plus le Safari-Parc de Peaugres dont une bonne partie des attractions se trouve sur le territoire de la commune.

L’environnement du village est très bien aménagé : les plaques de rue entièrement réalisées en terre cuite par des bénévoles vous étonneront et vous emmèneront sur les traces du passé du village.

A 360 mètres d’altitude, la commune de Saint-Cyr présente des paysages ouverts comportant de nombreuses pâtures et des cultures fruitières.

De nombreux chemins de randonnée quadrillent la commune : vous pourrez selon votre humeur les emprunter à pied ( marche ou course ), à cheval ou à VTT. Vous pourrez découvrir les méandres du Rhône, longer de ravissants petits ruisseaux où vous enfoncer dans les sous-bois.

A Saint-Cyr, "tout vous invite au repos, aux sports et à la vrai détente" dans la campagne verdoyante du plateau Annonéen en Ardeche. Avec son Campo Santo unique en France et ses produits du terroir délicieux, ce village modeste est le reflet de la valeur touristique des communes de l’Ardèche Verte, en bordure du Parc Naturel Régional du Pilat et de la vallée du Rhône.
http://www.st-cyr-ardeche.fr/Tourisme.html



Wikipedia a écrit:Le martyre de Ste Julitte sa mère et StCyr de Tarse


Saint Cyr et sa mère Sainte Julitte
dans la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Julitte de Nevers


Julitte était une dame noble résidant à Iconium (Konya de nos jours, en Turquie), ville d'Asie mineure, à l'époque capitale de la Lycaonie. Elle se trouva rapidement veuve et sa préoccupation première fut d'élever dans la foi chrétienne son jeune fils Cyr. L'enfant avait trois ans lorsque l'empereur romain Dioclétien décréta une terrible persécution contre les chrétiens.

Julitte s'enfuit avec son fils et deux de ses servantes ; elle se réfugia d'abord à Séleucie, puis à Tarse où le gouverneur Alexandre la fit arrêter immédiatement. Elle se présenta paisible au tribunal, son fils dans ses bras. Affirmant avec force qu'elle était chrétienne, Julitte refusa de sacrifier aux idoles.

Cyr, enfant âgé alors de trois à cinq ans, séparé de sa mère, portait ses yeux sur elle et criait : « Je suis chrétien, moi aussi, je suis chrétien ! » Le gouverneur voulut l'amadouer, le prit sur ses genoux et le caressait. Mais l'enfant se défendait avec ses petits poings, si bien que le gouverneur, excédé, le prenant par le pied, le jeta du haut de son siège sur les marches du tribunal (ou le jeta contre un mur selon une autre version). L'enfant eut la tête brisée et mourut sur le coup

Tandis que la foule murmurait, Julitte remercia Dieu de ce qu'il avait couronné son fils avant elle. Après bien des souffrances, elle fut conduite au lieu des exécutions. À genoux, elle pria Dieu de recevoir le sacrifice qu'elle faisait de sa vie. Elle eut la tête tranchée le 16 juin, vers l'an 304.


François-Joseph Heim (1787-1865)
Le martyre de saint Cyr et de sainte
Juliette, sa mère
Belfort, Musée d’Art et d’Histoire

La légende de Saint-Cyr

Sur le mur nord de l'église de Saint-Cirgues (Haute-Loire) se trouve l'inscription suivante :

« Au IVe siècle après Jésus Christ, en Asie Mineure, Kérikos (Cyr) et sa mère Julitte, tous deux chrétiens, sont fait prisonniers lors de la persécution de Dioclétien. Tentant plus d’une fois de torturer l’enfant, les soldats virent leur cruauté punie. En effet, tous les gestes néfastes visant à blesser Cyr se retournaient, grâce à l’aide de Dieu, contre les bourreaux qui se retrouvaient tantôt brûlés, tantôt ébouillantés ou encore flagellés… Le juge du palais, fou de rage, en vint à attraper l’enfant par les pieds, et avec violence lui brisa la tête contre les marches du tribunal »






son église aux tuiles d'ardoises vernissées ou dorées


On accède à l'église (toit d'ardoises multicolores, fresques) par le Campo Santo, ancien cloître construit en briques rouges en 1852 par le chanoine Courty (rénové en 1997), un élément très rare du patrimoine bâti en France



Heureusement le mot Campo Santo est magique pour Google

Cliquez ici => Album Thierry




Cliquez ici => Album Campo Santo





gisant du Christ


StCyr et sa mère




Mairie a écrit:Le Village de SAINT-CYR a des origines anciennes. Une voie romaine passait aux environs du bourg. En 1955, des fouilles mettent à jour les vestiges d’une construction gallo-romaine ; des morceaux de poteries du 1er et 2ème siècles furent identifiées.
Actuellement, elles sont exposées au musée d’Annonay.

D’autre part, le Cardinal Pierre De COLOMBIER, Fondateur de l’ordre des Célestins, est baptisé dans l’église de SAINT-CYR en 1299. Notre village est signalé dans le cartulaire de SAINT-CHAFFRE dès le 13ème siècle.

Le monument le plus caractéristique de la commune est le " CAMPO-SANTO " qui signifie " CHAMPS SAINTS " en italien. Cet édifice, ainsi dénommé parce qu’il a été édifié par le chanoine COURTY, curé de la paroisse, qui avait fait de nombreux voyages dans le nord de l’Italie où le style des cimetières l’avait impressionné.

Cette construction, réalisée entre 1859 et 1861, s’étend sur un terrain rectangulaire dont les cotés sont orientés suivant les points cardinaux. Le coté SUD forme le porche de l’église, un statue de la Vierge, provenant de la partie arrière d’un calvaire forment une galerie soutenue par des piliers de pierre d’un beau style, reliés entre eux par des voutes en demi-cercle. Sous les arcades appliquées aux murs, on remarque les Stations d’un Chemin de Croix, œuvre du sculpteur lyonnais VERMARE. La partie supérieure de la galerie est construite en briques rouges et forme de nombreuses niches dont quelques-unes sont occupées par des statuettes.

Sur la face SUD, un calvaire dont les pierres utilisées pour l’environnement de la croix et des statues sont typiques d’un quartier de la commune. Ce sont des boules de granit gris bleuté qui donne à l’ensemble un aspect austère.

Le " CAMPO-SANTO " fait partie du patrimoine de la commune. Les habitants du village y sont attachés. C’est un lieu convivial où les gens aiment à se retrouver à la sortie des Offices Religieux. Pour les mariages, de nombreuses photos sont réalisées dans cet endroit. Bien que non classé par les monuments historiques, notre " CAMPO-SANTO " reçoit de nombreuses visites.http://www.st-cyr-ardeche.fr/Histoire-et-patrimoine.html






Il y a un garage MODUL'AUTO qui vend des pièces détachées sur le net, oeuvres d'art moderne
http://www.leboncoin.fr/equipement_auto/239664435.htm

_
1000€ pour une telle oeuvre c'est pas cher
http://www2.leboncoin.fr/ar/form/0?ca=22_s&id=239664435#

Il y a un très bon charcutier "LARGERON" qui vient vendre jusqu'au marché d'ANNONAY



sa spécialité : la jambonnette I love you I love you I love you

La jambonnette désigne une farce de maigre et de gras de porc enveloppée et cousue dans de la couenne. Elle peut être cylindrique ou prendre la forme d’une poire.



Un ibis chauve s'y est perdu :

Pas loin il y a le safari-parc de Peaugres

Et surtout Colombier-le-cardinal :


Chateau des Célestins
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3048
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum