Festival d'Automne Paris 1981 le choc Beckett: Le dépeupleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Festival d'Automne Paris 1981 le choc Beckett: Le dépeupleur

Message  Ulysse92 le Jeu 25 Oct 2012 - 23:11


Le metteur en scène Lee Breuer est le directeur artistique fondateur de la Mabou Mines Theater Company de New York. En 1973 il adapte Le dépeupleur de Samuel Beckett avec David Warrrilow, l'acteur bilingue vivant à Paris.





La pièce est reprise à Paris en 1978 au théâtre Gérard Philippe

Mais ce n'est qu'au Festival d'Automne à Paris en 1981 que j'ai pu aller la voir sans vraiment savoir ce que je faisais, seulement attiré par la réputation de Beckett dont j'avais vu en 1979 "En attendant Godot" avec Rufus et Michel Bouquet dans le fameux théâtre des Bouffes du Nord réouvert par Peter Brook

J'avais donc été faire la queue un samedi matin au théatre du Rond point (?) 3/4 h avant l'ouverture du guichet mais il y avait du monde... environ 50 personnes devant moi. Et quand le guichet s'ouvrit, au bout de 30 personnes tout était vendu... Alors la foule gronda et on nous dit qu'il fallait revenir la semaine prochaine... sans doute pour le même résultat. La foule gronda encore plus et on finit par nous vendre deux places par personne dans la queue... J'avais donc mes deux places et quinze jours après je pus pénétrer dans le théâtre si petit que j'ai compris pourquoi il y avait si peu de places à vendre...


Premier étonnement, il fallait se déchausser! nous sommes alors rentré dans un cylindre vertical tout blanc, en marchant sur du tissu blanc posé sur de la mousse dans laquelle s'enfonçait nos pieds pour nous faire perdre le sens des réalités.

Le cylindre ne contenait que peu de places : sur le côté à l'intérieur 4 marches de 80 cm de haut sur lequel chaque spectateur put s'asseoir : à chaque place il y avait des jumelles de théâtre!!!

Quand David Warrilow arriva il me semble qu'il portait une tenue blanche en tissu strech moulant. Et il posa sur le sol devant nous un cylindre blanc identique à celui dans le quel nous étions. Et puis avec de très longues pincettes il manipula de minuscules figurines blanches d'un centimètre de haut. D'où l'intérêt des jumelles pour voir ce qu'il faisait... Macromegas-Micromegas!

Et il nous raconta l'histoire de ce peuple enfermé dans un cylindre et qui cherchait à s'échapper...

De temps en temps il mimait une de ses figurines, rampait contre les murs, se hissait dans une alcôve et continuait son discours...

C'est resté intact dans ma mémoire car c'était une expérience enchanteresse.

J'ai recherché sur le net, je n'ai retrouvé que des photos de New York où le cylindre était noir... mais dans ma mémoire tout était blanc...


http://www.sequence.qc.ca/traficart/traficart_2010/index.php?option=com_eventlist&view=venueevents&id=1&Itemid=18

à New York il y avait de la musique de Phil Glas
Je n'ai pas souvenir qu'il y ait eu ce genre de musique que je connaissais
et adorais par ailleurs



J'ai trouvé ici des illustrations inspirées par la pièce :
http://entropie.canalblog.com/albums/a_partir_du__depeupleur__de_beckett__images_/index.html







Cette pièce de Beckett m'a beaucoup plus marqué que "Dis joe" que j'ai vu dans la foulée toujours avec Warrilow


Dis Joe

J'ai bien aimé Madeleine Renaud dans "Oh! les beaux jours"

Cette année-là le Festival d'Automne était un festival Beckett!
avatar
Ulysse92
Admin

Messages : 3156
Date d'inscription : 30/12/2010
Localisation : Dans les étoiles

http://jardindesprit.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum